Domaine : Les formations diplômantes

Formation : La Modélisation numérique du bâtir : le BIM

Infos pratiques :
Durée : 22 – 23 ou 28 jours
Dates : 10 mai – 15 décembre 2017
Prix : 5 500 € HT – 5 750 € HT ou 7000 € HT

Pour Qui ?
Acteurs de la conception et du développement dans l’acte de bâtir ou de l’aménagement du territoire (maîtres d’ouvrage, architectes, ingénieurs, entrepreneurs, aménageurs territoriaux et urbanistes, etc.), ainsi qu’aux exploitants, gestionnaires et mainteneurs de patrimoine, etc.

 Label Formation 2017 Branche Architecture

prise en charge renforcée Actalians

Prise en charge

Pour les salariés :
Architectes, Paysagistes « adhérents ACTALIANS » : prise en charge des coûts pédagogiques à hauteur de 4 500 € HT + indemnisation salaires 2 800 € = 7 300 €
+ frais annexes (déjeuner, transport, hébergement)
Economistes, Géomètres
« adhérents ACTALIANS »
: prise en charge des coûts pédagogiques à hauteur de 4 440 € HT + indemnisation salaires
2 664 €
= 7 104 €

+ frais annexes (déjeuner, transport, hébergement)
Ingénieurs, Economistes, Paysagistes, Géomètres « adhérents FAFIEC » : prise en charge des coûts pédagogiques de 30% 2 200 € HT à 70% 5 000 € HT selon effectif
>dispositif exceptionnel « Plan TPE/PME » : fonds spécifiques supplémentaires pour les entreprises de moins de 24 salariés – possible prise en charge à 100% sur dossier

Pour les « Travailleurs Non Salariés » (libéraux / gérants / auto-entrepreneurs)
« adhérents FIF PL »
:

Architectes, Paysagistes, Economistes, Ingénieurs, Géomètres : prise en charge des coûts pédagogiques à hauteur de 2 000 € HT et 390 € de crédit d’impôt = 2 390 €

Liens utiles

Programme détaillé « DU – La modélisation numérique du bâtir : le BIM 2017 »

Formulaire d’inscription / Demande de devis

Conditions Générales de Vente

Règlement intérieur Pole EVA

Financement de la formation

Co-producteurs : Pôle EVA / Université Paris-Est Marne-la Vallée
Co-responsables pédagogiques : Jacques Boulet, Architecte – Enseignant ; Roland Levy, Architecte – Maître Assistant et directeur d’études en HMONP à l’ENSA de Paris Val de Seine ; Denis Morand, Maître de conférences, Enseignant du Master de Génie urbain (Université Paris-Est Marne-la Vallée)
Coordinateur pédagogique : Sylvain Wietrzniak
, Architecte, Conseil BIM, Directeur (ACTH).

Objectifs :
Le BIM n’est pas réductible à une maquette numérique de bâtiments, ni aux processus et logiciels unifiés d’une méthode collaborative, mais constitue bien le vecteur d’une transition numérique considérée comme irréversible et participant d’une Modélisation Numérique de l’Habitat (MONHA), où se conjuguent une urbanisation mondiale, le développement durable et les technologies de l’information et de la communication.
– Comprendre l’état des lieux, du questionnement et des enjeux ;
– Savoir ce qui se pratique, s’élabore et se préfigure ;
– Faire et apprendre à faire, dans la perspective d’une compétence professionnelle ajoutée et accompagnée au-delà de la formation.

Cette séquence temporelle, et c’est l’objectif didactique qui les lie, est réversible : la pratique professionnelle par sa mise en situation dans une transition numérique, doit mener à une compréhension et à un questionnement sans cesse repris sur une transition technologique en constante évolution.

L’objectif fondamental est celui d’une formation à une transition numérique qui soit non seulement collaborative et participative, mais contributive, enrichie de la part que chacun peut y apporter et ouverte, libre d’accès, y compris économiquement, aux intéressés.
Comme toute technologie, cette transition numérique est caractérisée par sa systématicité plus ou moins élaborée, et sa normativité. La transition BIM est normée et le sera au sens de ce qui est exigible en droit. Elle est normative et le sera, vecteur de puissance et d’efficacité, génératrice de conflits d’intérêt. Se former, c’est apprendre à agir et produire avec la systématicité et la normativité d’une transition technologique dont le BIM est l’un des modes opératoires. C’est comprendre, autant que faire se peut et afin de pouvoir s’y situer, ce qui se passe et est projeté dans un avenir proche comme une certitude : une mutation de la division technique et sociale de l’acte de bâtir. C’est enfin acquérir les compétences ajoutées à un métier, pour être acteur et référent de tout ou partie d’un processus de modélisation numérique.

Thématiques traitées :
La formation est structurée en 8 modules avec tronc commun et options.

Les modules composant des parcours différenciés sont les suivants :
•1 : Comprendre le BIM 1ère partie. (2 j)
•2 : Comprendre le BIM 2ème partie « Les objectifs BIM et les conventions BIM ». (1j)
•3 : Les pratiques du BIM multi-acteurs. (4j)
•4 : Les outils du BIM 1ère partie « L’outillage du BIM de production et la maquette numérique » (session en laboratoire informatique). (6j)
•5 : Les outils du BIM 2ème partie « L’accompagnement et l’organisation de la production » (session en laboratoire informatique). (6j)
•6 : Les processus BIM et leur application, éco-système. (5j)
•7 : Les outils du BIM 3ème partie « Modélisation des processus et des tâches dans le logiciel : le 4D et la 5D / Synthèse et la revue 3D » (session en laboratoire informatique).(2j)
•8 : Soutenances orales des mémoires. (2j)

 Trois parcours de formation sont possibles :
• « Référent processus BIM », modules 1, 2, 3, 4, 6, 7, 8 (22 jours)
• « Référent maquette numérique », modules 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8 (23 jours)
• « Référent process BIM et maquette numérique» modules 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 (28 jours)

Certification :
Diplôme d’Université (DU) de niveau I (Master) « La modélisation numérique du bâtir : le BIM » de l’Université Paris-Est Marne-la Vallée.